Transquadra 2012 (retour du président)

 

Il a été question de la Transquadra dans ce blog !

Trop ? Pas assez ?

En tous cas chacun a pu apprécier, voire critiquer ce qui a ou n’a pas été dit.

Les propos qui suivent se veulent simplement refléter les idées un peu mélangées du président de l’U3P et du père du concurrent Morgann Pinson, il est vrai que nous ne sommes pas dans le cadre du Grand Prix de St Cast….

Morgann, donc, avait ce projet dans la tête depuis un certain temps déjà… et a décidé de se lancer dans cette compétition entre Saint-Nazaire et la Martinique via Madère avec la flotte des solitaires. Ce fut au grand «dam» de sa mère qui en mesurait les risques. Objectivement risques il y avait (on n’est quand même plus dans la baie de Saint-Cast…). Heureusement chacun sait maintenant que tout est bien qui a bien fini !

Nous avons apprécié en direct l’arrivée en pleine nuit… Puis goûté l’ambiance en étant témoins des amitiés qui se nouent entre les marins, tous ayant eu leur lot d’emm…ts, la chaleur au PC course… et bien sûr le rhum martiniquais !

Rhum aidant, si l’on est attentif, on finit par tout savoir :

  - Les moments de découragement,

 - Les abandons (dont un bateau coulé), les 4 démâtages,

 - Mais aussi les petits moments de bonheur et plaisirs simples qui vont des levers de soleil aux rencontres insolites (un autre concurrent, une baleine, un orque, des dauphins… et des milliers de poissons volants,

 - Sans oublier les drames qui heureusement finissent bien tout en posant question (Paul Codron tombé à la mer et récupéré par son skipper Nicolas Kervyn sur Lucky Duck),

 - Les courses dans la course.

Mais surtout chacun a vécu son Everest car cette course est réservée à des amateurs (même si certains ont été dans le circuit pro, il y a plus de 5 ans)

Le port de Saint-Cast peut s’enorgueillir, mais ce sera maintenant avec retard, d’abriter 4 bateaux représentant 6 équipiers qui auront fait la traversée, dont un équipage mixte (Christine et Michel Renouard qui ne sont pas, il faut le dire, à leur première). Saint Cast fait tout aussi bien que Saint-Malo qui n’aligne que 4 concurrents également pour un potentiel nettement plus important…

En dehors de mes sentiments personnels sur l’évènement et ce qu’il représente pour moi, je suis fier que trois de ces bateaux (Macaya, Camerone, Lucky Duk) soient membres de l’U3P !

En gros et pour conclure j’apprécie la retenue des acteurs qui ne parlent pas de prouesse mais simplement de l’ivresse de la traversée. C’est leur grandeur.

En conséquence, je présente mes respects à tous les marins de cette transquadra (on ne peut plus dire simplement «plaisancier»).

Le président

J. P. Pinson

 

Vous pourrez vous imprégner de l’ambiance en vous rendant sur le site : transquadra 2011-2012

Laisser un commentaire